Search

La Salle  *The Room

La Salle  *The Room

 

J’imagine ce n’est pas un secret que je suis un vieux Proggie au coeur et je ne m’excuse pas à ce sujet.  La salle formÃe en 2010 par Martin Wilson et Steve Anderson et basÃe à Londres / Sud-Est est un groupe contemporain rock progressif qui à crive des chansons avec d’Ãnormes crochets mÃlodiques.J’ai les deux excellents albums (achetÃs et payÃs) et j’ai passà en revue le dernier album ‘Beyond The Gates Of Bedlam’ pour Firebrand en lui donnant 9/10 si la mà moire sert. Une chose que j’ai à tà incapable de faire à tait d’attraper le groupe en direct. Ce fut une de ces confrontations entre les dates, etc., et cela m’a toujours laissà cette vieille question brûlante. ‘Oui, le groupe est super sur l’album, mais à quel point sont-ils bons dans la chair?’ Par chance pour moi, leur nouveau DVD en direct a à tà envoyà pour mes lectures, enfin je pourrais rà pondre à cette question. Pour ceux d’entre vous qui, au cours des 7 dernières annà es, ont à tà sous une grande roche, tenus au plaisir de Sa Majestà ou Ãtaient en coma, je dÃcris leur son comme un mà lange qui inclut les soucis et les chants de Saga, les sensibilitÃs anglaises de Early Marillion et la passion de Pendragon surmontà de la superposition d’AOR de Magnum et vous l’avez à propos.

Le DVD commence traditionnellement avec le Spinal Tap comme voyage vers la scène. Les quatre premières chansons sortent du premier album ‘Open Fire’ et vous obtenez un rà cital complet du deuxième album ‘Beyond The Gates Of Bedlam’ complÃtant avec 3 pistes supplà mentaires de ‘Open Fire’ et l’extra d’une entrevue en coulisses . Donc, vous voyez que vous n’avez pas changà sur celui-ci. Maintenant, la scène est rà glÃe, nous allons passer aux affaires.

 

La maison s’allume. Vous pouvez sentir l’à lectricità dans le lieu. Le batteur Chris York marque le temps avec ses bâtons et le chanteur Martin Wilson dit une «bonne soirà e» avant de se lancer dans une magnifique version de «Flesh and Bones», vous savez que cela va être très spÃcial. Il y a une à chelle Ãpique dans toute la musique du groupe, une des raisons pour lesquelles je suppose qu’elles me rappellent beaucoup de Saga, mais il est tellement bon qu’il se prÃsente dans un lieu intime comme le Robin 2 ainsi que dans une arène. Cela s’à coule dans la somptueuse ouverture de la guitare et du clavier de ‘Casual Believer’ une chanson qui me rappelle ‘Chelsea Monday de plusieurs façons. Ensuite, «A Multitude Of Angels», qui pourrait être très confortable dans le catalogue de Saga, contenant des clips de guitare, Steve Rothery serait fière. La quatrième chanson et l’un de mes favoris personnels est «Screaming Through The Noise» L’introduction de Martin est très faible. Étonnant à certains égards, car je sais que cela a à tà publià en tant que charità pour ‘The Childhood Eye Cancer Trust’ et est une histoire très personnelle pour le groupe. C’à tait aussi la première piste que j’ai entendue par eux et cela me remue encore aujourd’hui. Cette version en direct gère bien plus fort. La roque vocale à motionnelle de Martin vous retourne comme un coup de poing Tyson sur les côtes, bref, c’est sensationnel. Cette fête du Prog continue avec le récital du dernier album des albums ‘Beyond The Gates Of Bedlam’ et le single ‘Carrie’. À partir de la guitare et des chapeaux hi-hats comme un «Crime de l’esprit» anglais, une basse de subtilità serpente et le reste de l’ensemble lâche. Ensuite, «Full Circle» concerne un morceau sombre dans un trou noir Ãmotionnel et la lutte pour sortir de votre chemin. Encadrà dans un arrangement qui vous ramène à des parties plus lentes de ‘The Lamb’, il rà sume tous ces moments de votre vie lorsque tout ce que vous voulez faire est d’appuyer sur le bouton de rÃinitialisation. Cette version en direct ne gêne pas tellement de puissance que chaque note gronde. Chanson 7 ‘Crazy As It Seem’ est une déclaration personnelle dans le sens où c’est une chanson inspirÃe par un ami de longue date du groupe Hughie McMillan, mais c’est aussi une chanson sur l’amitià en gÃn Ãral. Musicalement, c’est la balade mÃlodique du groupe et prÃsente un jeu dÃlicat de guitare et de touches, et c’est un autre moment. La salle vous rappelle même dans sa simplicitÃ, ce que les maÃtres du genre sont. ‘She Smiles’ est l’une de mes pistes favorites sur le dernier album. Vivre le groupe le faire plus que la justice. La chanson a lancà quelque part entre Marillion et Genesis, renversant l’amour perdu et trouvÃ, mais n’ayant jamais le courage de retrouver une relation et de s’accrocher aux rà ves d’hier. Le thème explorà dans les timbres «Kayleigh» est si vrai et fait partie des nombreux faits saillants du DVD. «Splinter» concerne la lente et amère disparition de l’amour. Clavier sur le devant et c’est aussi le Rocker mà lodique de la pièce. Une partie de la paroles est ‘Tell me the Truth’, cette version en direct sonne alors TRUE elle tue comme Big Ben dans l’ensemble. ‘Bedlam’ est la dernière piste du dernier album et est une force complète Rocker. Les lumières de la maison descendent et les projecteurs balaient la scène lorsque les sirènes à choient. Il a à galement l’interlocuteur dramatique obligatoire Prog amateur ayant une origine datant de Peter Gabriel et tout fait dans le meilleur goût possible. Le batteur Chris York a jou un prdateur dment avec un grand effet. Le encore se compose de 3 autres pistes fines du premier album. Le premier étant «Behind The Silence» fait à bon escient entre le chanteur Martin Wilson et Steve Checkley sur les claviers. Ensuite, il y a l’agitation ’16 Tonnes ‘mettant en vedette le chÅ“ur fÃminin du groupe’ The Roomettes ‘avec une participation animée de la foule. La nuit ferme avec ICU un conte sombre qui s’appuie sur les à léments de l’op à ration Mind Crime et Silent Knight pour à voquer une marque de Prog tout son propre, et comme tous les grands actes vous laisse envie de plus. L’interview supplà mentaire avec le groupe est un aper u informatif et lger de l’histoire et du personnel du groupe et aussi le groupe se voit dans le large à ventail du Rock. Il donne à galement un aperÃu du processus cratif du groupe.


Pour sumer. Vous avez peut tre remarquque j’ai dit trs peu sur la faon dont le DVD a  tourn. Ce qui parle beaucoup pour la musique et le pouvoir de la performance. C’est parce que les cinastes ont saisi les moments que vous voudriez voir, des sc nes qui seraient dessines dans votre eye-line si vous tiez au concert à la perfection, ce qui en fait une exprience totalement raliste et immersive. La qualit du son capture vraiment un groupe Brilliant qui joue à la hauteur de ses pouvoirs. Dans l’ensemble, c’est un must et quelque chose que vous ne vous fatiguerez pas à regarder encore et encore. En soulignant totalement le fait, je dois me rapprocher de ce groupe et les regarder en chair et à volont.

Enregistrement: 9 / 10

 

DVD BooStar

production vidéo Skooch Media

site internet: https://www.theroom.eu/

Sharing is Caring

Related posts